Hellgate Online


Non je ne vais pas parler de Hellgate : London enfin si mais pas que. En fait c’est Hellgate Online qui m’interesse là car le jeu est free to play et toujours actif – je pensais comme beaucoup qu’il avait fermé ses portes pour la Nième fois mais non il est bel et bien là. Je suis donc allé le tester histoire de me faire une opinion sachant qu’à la base j’aime bien Hellgate London. En plus c’est interessant de voir comment un jeu est passé du stade commercial pur (vente de boite) au stade de Free to Play avec item mall, étonnant car Hellgate n’est pas un jeu strictement online.

Hellgate1Nous sommes donc en 2007, Flagship Studios (ex-Blizzard North) sort le très attendu Hellgate : London. Une histoire de zombies qui envahissent la capitale anglaise et du joueur qui tient le rôle du héro qui va nettoyer tout ça. Scénario simple pour un jeu qui se veut simple : c’est un RPG/Action au même titre qu’un Diablo (le jeu a été développé par les créateurs de Diablo I et II, ce n’est donc pas un hasard). Mais les points commun avec Diablo s’arrêtent là.
Déjà Hellgate est en 3D vue à la première ou 3e personne, ensuite le gameplay est totalement différent (ce qui est logique) enfin c’est de la SF/Horreur et pas de la Fantasy. Bref, un autre produit qui n’a rien à voir avec Diablo si ce n’est le genre.


Le côté RPG tient à la gestion du personnage et de l’histoire. Basiquement, on tue des monstres qui donne de l’experience et cette xp accumulée fait monter le niveau du personnage. A chaque niveau on gagne des points d’attributs et de compétences que l’on peut répartir selon nos désirs. Voilà, rien d’extraordinaire ici c’est la base de quasiment tous les RPG. Les skills se divisent en plusieurs branches selon le même système que Diablo II, certaines sont actives d’autres passives. Par exemple, l’ingénieur que j’ai joué pour l’occasion avait une branche pour ses mini-robots (des genre de pets offensifs), une pour son robot principal (un pet très offensif) et une pour un mode plus tactique.
Hellgate2
A côté de la gestion du perso (et du choix de classe dont je n’ai pas parlé mais cela me semble évident), les quêtes représentent un point important du jeu puisqu’on les enchaîne à la vitesse de l’éclair. Les quêtes de base sont en fait des tâches (tuer XX monstres de YY type, du déjà vu 100000000000000000 fois) alors que la quête principale est celle qui fait avancer l’histoire qui se divise en châpitre. A noter que le jeu de base a une durée de vie assez bonne, on ne le termine pas en 3 heures mais plutôt en 30. Le mode se déplacement se fait par téléportation car toute l’histoire se passe dans Londres et plus particulièrement son métro.

Hellgate3Alors ne vous attendez pas à une reconstitution de Londres, ça n’a pas grand chose à voir avec la Capitale. En fait ça pourrait être n’importe quel ville du monde tellement les décors sont neutres. Le métro lui, prend en compte les vrais stations mais encore une fois elles n’ont aucun rapport avec la réalité au niveau du design graphique. Parlant de graphisme le jeu original tourne sous DX10 … pas la version online qui se traine encore en DX9. Cela va poser quelques problèmes de ralentissements inopportuns, totalement alétoires et completement chiants pour le joueur. Heureusement c’est rare mais cela arrive et quand ça arrive ça fait vraiment chier soyons clair. En dehors de ce problème, les graphismes sont corrects, pas de quoi hurler mais vraiment pas mal pour un jeu datant de 2007.

Hellgate4On va me dire que je n’ai pas parlé du mode action, mais c’est tellement évident là aussi. On avance dans les niveau en dégommant tout ce qui bouge, je veux dire qu’il n’y a pas de stratégie, c’est du temps réel, pas de tour à tour, pas de réflexion : on tire dans le tas et basta. Pour ce faire on a un arsenal très varié à disposition sachant que toutes les classes ne peuvent contrôler toutes les armes. C’est surtout le type de dégat qui compte plus que l’arme en elle-même. Je ne vais pas entrer dans les détails mais sachez qu’il existent tout un tas de formes de dégats possibles qu’il faut savoir utiliser à bon escient. Pour ce faire on a 3 set d’armes que l’on peut changer à la volée avec une touche (F1,F2 ou F3).

Hellgate5Alors qu’apporte la version online par rapport à la version originale sortie en 2007 ?
Déjà elle est gratuite (celle de 2007 était payante par abonnement, et oui) et le jeu est gratuit lui aussi puisqu’il s’agit simplement de s’inscrire et le télécharger. La version online propose aussi les extensions qui étaient sorties depuis et notament Hellgate : Tokyo. Enfin de nombreux modes de jeux sont dispo, je n’ai pas testé j’avoue notament les arènes qui ne me passionnent pas des masses.
Les items à crafter sont aussi plus nombreux et on trouve aussi des objets spécifiques à la version online (des events par exemple). Bref cette version online est bien plus riche que l’originale (et je n’ai pas signalé que les niveaux sont aussi plus variés dans leur design) et en plus elle est gratuite alors pourquoi se priver sachant que Hellgate est un bon RPG/Action.

Hellgate6Au cas où si vous comptez y jouer voici un truc  : pour accéder à Tokyo il faut d’abord finir Hellgate : London mais si vous n’avez pas activé Tokyo et l’Act 3 dans votre inventaire ça ne fonctionnera pas. Alors dés le début du jeu, ouvrez l’inventaire, activez l’act 3 et Tokyo avec un click droit sur chacun des coupons. L’accès sera garanti pour tous les perso du compte (c’est bon à savoir). Je rapelle au cas où l’url du site officiel : http://hellgate.t3fun.com/.

Hellgate7